Le buzz en politique est-il un gros piège dans lequel il ne faut pas tomber ?

Je trouve qu’il n’y a pas de plus gros piège que le buzz, surtout en politique.

En effet, si les critères de viralité sont faciles à reproduire à l’infini, ils ne garantissent en rien un buzz systématique.

Et oui, on contrôle la qualité de sa production et ses efforts, mais pas les retombées et les conséquences de son travail.

Pire, les résultats d’un buzz, sont rarement ceux attendus. Et c’est pas parce qu’une méthode a fonctionné une fois qu’elle fonctionne à tous les coups.

Par exemple, le #metoo a montré ses limites, lorsque certaines prises de paroles se sont soldées par un procès en diffamation pour les victimes présumées qui les a exposées à la cruelle vindicte populaire.

En plus de ruiner votre santé mentale (parce que vous allez espérer un effet sur lequel vous n’avez aucun contrôle), la recherche perpétuelle de buzz vous épuisera sur le long terme.

Car souvent, un buzz implique des émotions fortes, et il n’y a pas plus fatigant que de déverser ce type d’émotions fréquemment.

💡2 choses à retenir donc :

👉🏼 Il faut savoir capitaliser sur un buzz lorsqu’il se présente
👉🏼 mais ne pas compter dessus sur le long terme pour atteindre et dépasser ses objectifs

Vous en pensez quoi vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s