Quand les paradoxes deviennent de véritables contradictions…

On reproche l’élitisme de certains libéraux, quand nous-mêmes, ne valorisons que le prestige.

On saluera à raison les efforts de ceux qui obtiennent de beaux titres ou écrivent des livres, mais à côté, on oubliera, on snobera, on ignorera ou on « ghostera » ceux qui se salissent les mains parce que ce qu’ils font n’est pas assez glam ou ne fait pas assez le buzz.

C’est un comble d’hypocrisie lorsqu’on prétend lutter contre les inégalités sociales.

Et oui ! La moindre des mesures correctrices à apporter pour palier ces déséquilibres seraient de soutenir en premier lieu ceux qui en ont le plus besoin, pas seulement ceux qui nous vendent le plus de rêve.

Rappelons-nous que l’action concrète, même minime et imparfaite, vaudra toujours mieux que les jolis discours et autres vœux pieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s