Nous n’avons pas besoin de journaliste infiltré dans la police

Je le disais déjà récemment, et je persiste et signe aujourd’hui : nous n’avons pas besoin du témoignage d’un journaliste infiltré dans la police qui participe à ses violences pour avoir une preuve du racisme structurel de cette institution. Le témoignage de Sihem Souid, ex-flic, suffit amplement.

Court résumé : Sihem quitte un poste de cadre confortable dans le domaine de la sécurité aéroportuaire, pour rejoindre la police, par engagement et par conviction. Elle souhaitait en effet protéger les plus vulnérables, après avoir assisté au sauvetage d’une victime de violences conjugales par un policier. Lors de sa prise de fonction en tant qu’adjointe de sécurité, elle est vite considérée comme exemplaire et performante. Puis elle constate le racisme, le sexisme, l’homophobie, contraire à ses valeurs. Elle le dénonce en interne, se retrouve confrontée à l’inertie de l’institution et l’hostilité de ses collègues. Elle décide alors de parler publiquement, et se retrouve accusée de sortir de son devoir de réserve, et donc lourdement sanctionnée, notamment par une longue suspension de salaire.

Pas de cagnotte solidaire à l’époque. Elle a dû se retrousser les manches.

Son témoignage date et ne part pas de la même perspective, mais retrace exactement les éléments du racisme structurel que de nombreux militants, victimes et familles de victimes dénoncent depuis longtemps : racisme commis par une minorité, couvert par les décideurs, tu par la majorité à cause des pressions et intimidations répétées et impunité totale des coupables.

Ce précieux témoignage est paru aux éditions du Cherche-Midi, une des maisons les plus prestigieuses de ce pays. Pourtant, il est boudé, snobé, par tous ceux qui se targuent d’être nos « alliés ». A la place, on préfère toujours la parole d’une personne non concernée et infiltrée, peu importe si cette dernière participe aux violences, sous prétexte de préserver sa « couverture » (lol).

La question, c’est : POURQUOI ? Parce que c’est une ex-flic ? Parce qu’elle ne dit pas ACAB ? Parce qu’elle ne serait pas assez de gauche ? On ne le saura sans doute jamais. 🤷🏽‍♀‍

Toujours est-il que ceux qui étouffent nos travaux et notre parole pour faire la promotion de leurs réalisations ne nous rendent jamais [vraiment] service.

Pour se procurer ses ouvrages, cliquer ici >>>

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s