Les 3 conditions pour qu’une communauté soit engagée sur le long terme

Il faut 3 conditions réunies pour qu’une communauté s’engage sur le long terme avec soi :

➡️L’acquisition. Parce qu’il faut être visible et clairement identifiable. En ligne, ce n’est pas suffisant, on le sait. Parce que les algorithmes privilégient le sale, le scandale, le buzz, le stérile : et ce n’est pas ce qu’on veut (parce qu’on vous oublie vite après). Et derrière, il n’y a aucun engagement. Pour obtenir une implication concrète et réelle, il faut une rencontre sincère et authentique. Prendre des nouvelles des gens en privé ET de manière totalement désintéressée, c’est indispensable. Aller à leur rencontre lors d’événements où la convivialité se trouve au coeur l’est encore plus.

➡️La confiance. Il faut en donner (beaucoup) pour en recevoir (peu). Même si ce n’est pas réciproque. Et même si c’est souvent ingrat. Il faut également apporter, produire de la valeur ajoutée, fiable et qualitative. Pas besoin de déplacer des montagnes, juste agir de manière constante ET cohérente, sans conditions. C’est sur la durée que les choses se jouent. Et c’est dans les contextes défavorables que les identités se révèlent. La confiance se gagne difficilement, mais se perd en un clin d’oeil. Le droit à l’oubli et à l’erreur sont difficiles à faire valoir. Mais il est de notre responsabilité de préserver cette vertu si précieuse qu’est la confiance accordée par autrui.

➡️La conversion. C’est le processus qui transforme la confiance en engagement. C’est le plus difficile à obtenir, aussi le plus rare. Ceci demande patience, empathie et humilité. C’est aussi ce qui découle naturellement de la confiance. Et ça n’arrive généralement que lorsque la sincérité et l’authenticité font partie intégralement des intentions de départ.

Moralité : il est inutile de chercher à acquérir toujours plus de personnes à sa cause si on n’arrive pas à créer et entretenir de confiance avec celles déjà acquises et déjà présentes autour de soi. Il faut toujours considérer son entourage comme une chance, un atout, une force, malgré ses imperfections. Si la visibilité est importante, la quête de notoriété a mené bon nombre de personnes dans les abysses de l’isolement, faute de n’avoir su créer et/ou préserver la confiance ou faire preuve de solidarité inconditionnelle.
Enfin, lâcher prise sur la conversion pour se concentrer entièrement sur la confiance est le seul moyen de faire preuve de sincérité, pour mieux accueillir la conversion lorsqu’elle se présente par la suite. [C’est ainsi qu’ont fait les nombreux nouveaux élus de notre réseau pour gagner les récentes municipales, félicitations à eux au passage]. Focaliser sur la conversion comme une fin en considérant la confiance comme un moyen, c’est prendre le risque de trahir et de tout perdre. En effet, la confiance est la fin ultime, la conversion n’en est que le corollaire qui en découle. Et à trop vouloir prendre le maximum, sans vouloir donner le minimum, on finit par perdre la confiance, alors que c’est le plus important.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s