Nos journaux de confinement, tout le monde s’en tape [et c’est bien normal]

Je ne saurais dire s’ils fleurissent comme les bourgeons du printemps ou s’ils se propagent plus vite que le COVID-19 lui-même. Mais ce qui est certain, c’est qu’il y en a trop.

Autant on peut comprendre que la période de confinement soit propice au gain de productivité ou au fait de se recentrer sur soi et ses proches. On s’attendait à ce que des vautours profitent de ce moment d’incertitude pour nous bombarder de pubs et d’incitations à la consommation futiles.

Mais pourquoi nous infliger ces pérégrinations quotidiennes ? Qui vous l’a demandé ? C’est quel niveau d’indécence d’exposer ses bains de soleil dans les jardins de son manoir pendant que les gens « qui ne sont rien » tombent comme des mouches pour que nous survivions à cette merde ?

Après, ce qui est bien avec ce truc, c’est que ça révèle les priorités de chacun et de chacune en pleine crise sanitaire. Entre celles et ceux qui partent à la quête de PQ, ceux qui cherchent à braver le confinement pour retrouver leur plan cul, ou encore ceux qui ont décidé que c’était le moment de se mettre au jogging ou de faire la fête. Sans jamais chercher à comprendre les enjeux en cours. A savoir éviter de se postillonner dessus par mégarde et se refiler un virus dangereux, voire mortel.

Alors, oui, le confinement affecte notre santé mentale. Surtout celle des chômeurs, des précaires, et de ceux confinés dans de sales conditions, comme dans les bidonvilles, camps de fortune, hôtels sociaux, foyers d’hébergement, familles violentes, logements surpeuplés ou insalubres.

Ce n’est donc pas le moment d’exposer ses privilèges de manière futile, mais bien de penser à l’après.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s